Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 18:21

DSC00827.JPG
Driss LACHGUAR a été député de la ville de Rabat pendant 14 ans.
Durant ces 14 ans, il a travaillé avec acharnement afin de faire évoluer l'institution parlementaire, de faire progresser les libertés et droits fondamentaux des citoyens, et d'éradiquer la corruption.


 

 

 

 

 

Action politique:

- membre fondateur de nombreuses associations socio-culturelles et de défense des droits de l’homme. (Ex: Aide ton frère/ A3in Akhak)
- membre de l’Union Socialise des Forces Populaires (USFP) depuis 1970.
- responsable national de la jeunesse socialiste (1975-1983).
- responsable au sein de l’Union National des Etudiants Marocains (1972-1976).
- membre du bureau politique de l’USFP de 2001 à 2012

- Elu Premier Secrétaire d' lUSFP lors du 9ème congrès du parti le 18 Décembre 2012

Action parlementaire:

Député USFP de la capitale Rabat, élu pour la première fois en 1993 et réélu en 1997, puis en 2002 et 2011.

Depuis 1993, Driss LACHGUAR a été l’initiateur de nombreux projets de réformes, au niveau du réglement intérieur du parlement, de la transparence des institutions, et des libertés et droits fondamentaux...

- Driss LACHGUAR a présidé la commission d’enquête sur le CIH.
“Driss Lachgar, président de la commission d’enquête sur le CIH, est un homme actif. Un concentré de passion qui sait vibrer pour les causes qui l’intéressent. À 47 ans, ce natif de Rabat dont il est député depuis 1993, a été propulsé au-devant de la scène, inscrivant ainsi son nom dans les annales parlementaires comme étant le premier élu de la nation à avoir fait aboutir une commission d’enquête. Le chef du groupe de l’USFP à l’hémicycle, membre du comité central du parti, a dès le début pris au sérieux le dossier de l’enquête sur le CIH (12 juillet 2000 au 9 janvier 2001) qu’il s’est juré de mener à son terme, malgré les obstacles. II faut aller jusqu’au bout, disait-il, à ses collaborateurs qui montraient un certain découragement. La mission, il faut le souligner, n’était guère de tout repos. Il a fallu consulter pas moins de 4298 documents, écouter 102 témoins, effectuer des investigations sur le terrain. Une action colossale qui a demandé 52 réunions, soit environ 169 heures de travail. Driss Lachgar , avocat de carrière, est fier du résultat final. En somme, un travail d’équipe où chacun a apporté sa contribution notamment, le député USFP de Casablanca Mohamed Mustapha Ibrahimi. Pour ce dernier, l’institution parlementaire doit orienter à l’avenir ses efforts sur des enquêtes du genre CIH pour savoir ce qui se passe réellement dans les établissements contrôlés par l’État et participer ainsi à informer l’opinion publique nationale sur l’usage des deniers publics.” Journal Maroc Hebdo http://www.marochebdo.press.ma/MHinternet/Archives_448/html_448/ilsont.html

- le groupe socialiste présidé par Driss LACHGUAR a initié et soutenu la réforme du Code de la famille (la modawana). En effet, dès l’an 2000, Driss LACHGUAR a soutenu le plan de l’intégration des femmes dans le développement du pays. Cette réforme a abouti en 2003.

- le groupe socialiste présidé par Driss LACHGUAR a déposé le 23 février 2003 à la Chambre des représentants une proposition de loi relative à l'amendement du Code de la nationalité, consacrant l'égalité de la femme et de l'homme dans l'attribution de la nationalité aux enfants.

- Activités au sein des commissions parlementaires:
Cf.
http://www.usfp.ma/site%20groupe%20socialiste/cv/cv03.htm

Parcours:

Né à Rabat en 1954, Driss LACHGUAR a suivi des études secondaires au Lycée LLALA 3aicha. Il a obtenu une licence de Sciences politiques de l’université de Rabat. En 1981, Driss LACHGUAR obtient son CAPA, et exerce depuis la profession d’avocat.

Paradoxalement, son intégrité, son honnêteté  et sa dextérité politique ne semblent plus être des atouts pour gagner des élections au Maroc.
2612.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bakrim hassan 26/06/2011 22:40


Beau parcours politique de Mr.Lechgar,intègre ,honnête,des qualités que l'on ne peux qu'encourager nos responsables pour mener notre pays vers un avenir meilleure.
hb


kawtar 17/08/2007 13:26

LE groupe socialiste au parlement (USFP) a organisé en partenariat avec le CCDH (Conseil Consultatif des droits de l’Hommes) le 8 mai 2006 une journée d’étude au parlement sur l’activation et le suivi des recommandations de l’IER. Cette rencontre vise, selon Driss Lachger président du groupe socialiste au parlement, à donner à l’institution parlementaire un rôle d’avant-garde en matière de suivi des recommandations de l’IER et à faire du parlement le garant des libertés publiques.
http://www.lereporter.ma/article.php3?id_article=1096

ghizlane 17/08/2007 13:17

Article lu sur:
http://www.lejournal-hebdo.com/article.php3?id_article=8194
En brisant le tabou de la réforme constitutionnelle, Driss Lachgar, président du groupe parlementaire USFP, ouvre une brèche. La discussion autour des pouvoirs du Parlement (donc du roi) et de la séparation des pouvoirs pourrait enfin s'ouvrir. Loin des « réformettes » proposées par la majorité des partis politiques, une véritable -nécessaire- réforme constitutionnelle aboutirait à une véritable -nécessaire- démocratie. L'indépendance de la justice, des pouvoirs en matière de sécurité et l'extension du domaine de compétences du Parlement restreindraient les pouvoirs du roi.

ali lachgar 11/08/2007 18:00

monsieur IDRISS LACHGAR
tout d abord je tiens a exprimer ma fierte et ma profonde reconnaissance pour les efforts que vous deployer tout au sein du parti comme dans le parlement,et ce dans le but de rendre notre pays meilleur et de le mettre dans la bonne voie.
l existence de ce blog est un signe qui dispense de tout commentaire,car c est l expression de la volonte de communiquer avec les citoyens et de faire valoir leurs droit alors merci infiniment pour tout ce que vous faites,et ma fierte je la vois se doubler d autant que je porte le meme nom que vous :lachgar.
j aimerais aussi vous feliciter d avance car je suis tres confiant que tu seras elu-inchaa allah-pour la simple raison qu on change pas une equipe gagnante.et franchament un homme de votre calibre et de votre genie merite encore mieux .je m etonne toujours pourquoi tu n a pas opte pour le ministere,cedant la place a ceux qui ne depasseront tout en s etirant au maximum ta cheville.mais croyez moi cher IDRISS que le jour ou vous serez promu 1 er ministre je ne m etonnerais point mais je dirais plutot comme ce poete arabe:
اتته الوزارة مختا لةتجراذيالها
فلم تك تصلح الاله ولم يك يصلح الالها
toutefois j ai une petite question a vous poser,vous n etes pas sans savoir que la plupart des petits fonctionnaire souffrent enormement du joug des dettes,alors que les societes de credit de consommation ne font que prosperer aux depens de nos malheurs.il y en a meme qui ont perdu leur boulot a cause du surendettement,alors est ce que vous envisagez pour ceux qui ont perdu leur job suite a un endettement excessif et qui risque la prison par dessue le marche;ne seriat il pas juste que le gouvernement prenne ses responsabilites quant a la solution de ce probleme qui ne fait qu empirer et croyez moi que si vous adoptez ce probleme comme une de vos preoccupations majeures ce serait la un point fort pour votre campagne.j espere que vous m honoreriez en repondant a ma question.
en attendant IDRISS ON t AIME BEAUCOUUUUUUP;

Driss LACHGAR 12/08/2007 19:40

M. Ali LACHGARTout d’abord, je souhaite vous remercier pour votre soutien, votre esprit militant et votre optimisme.Pour ce qui est du gouvernement, le souhait de l’USFP est que l’ensemble du gouvernement (y compris le 1er ministre) soit issu de la majorité sortie des urnes.En ce qui concerne la problématique du surendettement des ménages, nous sommes conscients de la gravité de la situation pour les citoyens marocains. Plusieurs points sont à souligner :1)      actuellement la loi interdit aux banques d’accorder des prêts si la charge de remboursement des emprunts de la personne concernée, risque de dépasser les deux tiers de ses revenus. Malheureusement, les établissements de crédit ne respectent pas toujours cette exigence légale. 2)      Un renforcement du contrôle de ces établissements semble par conséquent, nécessaire. Il faudrait également mettre en place des sanctions suffisamment dissuasives, afin que les établissements de crédit aient un comportement éthique et responsable vis-à-vis de leur clientèle.3)      Par ailleurs, nous souhaitons également, que les banques ne puissent plus accorder des prêts si la charge de remboursement des emprunts risque de dépasser plus la moitié des revenus de la personne (au lieu des deux tiers). Le but de notre programme est de mettre fin au comportement irresponsable et dangereux de certains établissements de crédit.4)      Toutefois, il me semble nécessaire que les Marocains ne cèdent pas à la logique consumériste. Chacun d’entre nous doit prendre ces responsabilités, même si nos besoins grandissent, et les offres de crédit sont de plus en plus alléchantes.5)      Ce surendettement des ménages est la conséquence de la faiblesse du pouvoir d’achat. C’est pour cette raison que l’USFP a inscrit dans son programme la mesure : Forsa : pour un meilleur partage des fruits de la croissance. Cependant, cette mesure ne concernera dans un premier temps que les familles les plus défavorisées. J’espère avoir répondu à votre question, n'hésitez pas à poser toutes vos question,et RV le 7septembre pour ces élections majeures.

Présentation

  • : Driss Lachguar إدريس لشكر
  • Driss Lachguar إدريس لشكر
  • : Blog de Driss Lachguar
  • Contact

Recherche

Pages

Liens