Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DSC00827.JPG
Driss LACHGUAR a été député de la ville de Rabat pendant 14 ans.
Durant ces 14 ans, il a travaillé avec acharnement afin de faire évoluer l'institution parlementaire, de faire progresser les libertés et droits fondamentaux des citoyens, et d'éradiquer la corruption.


 

 

 

 

 

Action politique:

- membre fondateur de nombreuses associations socio-culturelles et de défense des droits de l’homme. (Ex: Aide ton frère/ A3in Akhak)
- membre de l’Union Socialise des Forces Populaires (USFP) depuis 1970.
- responsable national de la jeunesse socialiste (1975-1983).
- responsable au sein de l’Union National des Etudiants Marocains (1972-1976).
- membre du bureau politique de l’USFP de 2001 à 2012

- Elu Premier Secrétaire d' lUSFP lors du 9ème congrès du parti le 18 Décembre 2012

Action parlementaire:

Député USFP de la capitale Rabat, élu pour la première fois en 1993 et réélu en 1997, puis en 2002 et 2011.

Depuis 1993, Driss LACHGUAR a été l’initiateur de nombreux projets de réformes, au niveau du réglement intérieur du parlement, de la transparence des institutions, et des libertés et droits fondamentaux...

- Driss LACHGUAR a présidé la commission d’enquête sur le CIH.
“Driss Lachgar, président de la commission d’enquête sur le CIH, est un homme actif. Un concentré de passion qui sait vibrer pour les causes qui l’intéressent. À 47 ans, ce natif de Rabat dont il est député depuis 1993, a été propulsé au-devant de la scène, inscrivant ainsi son nom dans les annales parlementaires comme étant le premier élu de la nation à avoir fait aboutir une commission d’enquête. Le chef du groupe de l’USFP à l’hémicycle, membre du comité central du parti, a dès le début pris au sérieux le dossier de l’enquête sur le CIH (12 juillet 2000 au 9 janvier 2001) qu’il s’est juré de mener à son terme, malgré les obstacles. II faut aller jusqu’au bout, disait-il, à ses collaborateurs qui montraient un certain découragement. La mission, il faut le souligner, n’était guère de tout repos. Il a fallu consulter pas moins de 4298 documents, écouter 102 témoins, effectuer des investigations sur le terrain. Une action colossale qui a demandé 52 réunions, soit environ 169 heures de travail. Driss Lachgar , avocat de carrière, est fier du résultat final. En somme, un travail d’équipe où chacun a apporté sa contribution notamment, le député USFP de Casablanca Mohamed Mustapha Ibrahimi. Pour ce dernier, l’institution parlementaire doit orienter à l’avenir ses efforts sur des enquêtes du genre CIH pour savoir ce qui se passe réellement dans les établissements contrôlés par l’État et participer ainsi à informer l’opinion publique nationale sur l’usage des deniers publics.” Journal Maroc Hebdo http://www.marochebdo.press.ma/MHinternet/Archives_448/html_448/ilsont.html

- le groupe socialiste présidé par Driss LACHGUAR a initié et soutenu la réforme du Code de la famille (la modawana). En effet, dès l’an 2000, Driss LACHGUAR a soutenu le plan de l’intégration des femmes dans le développement du pays. Cette réforme a abouti en 2003.

- le groupe socialiste présidé par Driss LACHGUAR a déposé le 23 février 2003 à la Chambre des représentants une proposition de loi relative à l'amendement du Code de la nationalité, consacrant l'égalité de la femme et de l'homme dans l'attribution de la nationalité aux enfants.

- Activités au sein des commissions parlementaires:
Cf.
http://www.usfp.ma/site%20groupe%20socialiste/cv/cv03.htm

Parcours:

Né à Rabat en 1954, Driss LACHGUAR a suivi des études secondaires au Lycée LLALA 3aicha. Il a obtenu une licence de Sciences politiques de l’université de Rabat. En 1981, Driss LACHGUAR obtient son CAPA, et exerce depuis la profession d’avocat.

Paradoxalement, son intégrité, son honnêteté  et sa dextérité politique ne semblent plus être des atouts pour gagner des élections au Maroc.
2612.jpg

Tag(s) : #Mieux connaitre Driss LACHGAR

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :