Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 08:29

« le pousse-au-crime 

 

Nous y sommes arrivés. Au débat sur les libertés individuelles, décloué par l’affaire des homosexuels de Ksar El-Kébir, Rachid Nini, directeur du quotidien « Al Massae », répond par un torrent d’insultes. Je n’ai pas de temps à consacrer au personnage, ni à ce qui suinte de son stylo à bile. Il ne m’entraînera pas dans sa spirale de voyou car, au petit jeu des attaques infamantes, je préfère, avec d’autres, les joutes d’idées entre civilisés. Il serait trop facile de lui jeter à la face toute la vilenie de son milieu interlope. Sa rhétorique est connue de tous. Dépiautez son lexique, scannez ses formules populistes, xénophobes, vous n’y trouverez qu’un seul message, qu’une seule injonction : le rejet de l’Autre. Il y aurait tout lieu de sourire de son millénarisme formaté pour séduire la plèbe si seulement cette vulgate n’était pas fasciste. Car ce boute fou qui amuse tant la galerie n’est qu’une oie de tout ce qui est rétrograde. Il s’appuie sur le conservatisme ambiant de l’opinion publique pour lui inculquer l’intolérance et la détourner de l’essentiel, dénonçant ainsi l’indigence de son argumentaire. L’emphase des mots, le choc de la formule sont les ingrédients de base de son succès. Le reste n’est que pilonnage de haine. Tout y passe, des cinéastes profanateurs de la bonne vertu aux déviants de la société qu’il faut pendre haut et court. Tout ce qui ne colle pas à son idéologie réactionnaire est ostracisé, vilipendé. Il distille, en contrebande, dans un journal qui se tient des idées obscurantistes, comme autant de pousse-au-crime.

(…)

La ligne de démarcation est nette. Il faut adhérer et se complaire à la bassesse, à l’injure, à l’indignité, à la vulgarité, à la crapulerie ou les combattre avec force et courage. Comment ne pas être atterré par cette furia de sectarisme qui esquive les vrais débats lorsqu’on voit l’état de notre société ? Avez-vous remarqué que le populisme de Nini évite d’aborder tout ce qui touche à la gouvernance du régime ? En gros, le roi est sauf, s’il est permis de faire l’apologie du crime. Quelle bravoure ! Nini est le reflet grossissant de cette société en perte de valeurs, gangrenée par tant d’inepties. Pire, il la confronte et alimente son éloignement de la modernité car il est aussi faiseur d’opinion. Il est l’allié objectif de l’inquisition, de la pensée unique, de la dictature, alors que le pays a moins besoin d’incendiaires illuminés, avides de balafrer ses vaillances, que de gens sensés, soucieux de réconcilier les Hommes sur ce qu’ils ont de plus précieux : leur liberté. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Driss LACHGAR - dans Archives
commenter cet article

commentaires

glandestin 20/12/2007 15:55

ceux qui ne savent pas que NINI EST UN VULGAIRE INFORMATEUR INDIC ET agent des services d'Aznar doivent enquêter sur son séjour en Espagne, sa relation avec Annita Marquez (celle qui l'a recrutée) puis sa fidèlité à Vaquero Antonio, l'autre chef de poste des services sous couveture journalistique. NINI, c'est de la merde et il faut le traiter comme tel: dans une fosse sceptique!
quant à ali amar, c'est drôle mais ils étaient pote il ya deux ans et flirtaient meme ensemble via le megalo moulay hicham! amar a eu des acquis de conscience et c'est bien, c'est un bon début pour se faire pardonner ses amitiés plus que douteuses (graciet, bourdon, etc...)
Amar a t il été viré par ses maitres?

Driss LACHGAR 22/12/2007 19:56

En attendant "al massae" est le journal le plus lu au Maroc, et quoiqu'on en pense il faut faire avec. Et surtout, il faut que des "vrais journalistes" offrent aux lecteurs autre chose que des ragots et des non-sens.Quand on lit dans l'édition du Journal de la semaine dernière que Driss Lachgar est entrain de courir derrière un "Poste",il y a de quoi se poser des questions sur ces journalistes "indépendants" au Maroc. Comment est ce que quelqu'un qui vient de dire sur une chaîne nationale (2M) à une heure de grande écoute (20H), que "le contrat de confiance avec l'Etat a été rompu", peut-il attendre un quelconque Poste de ce même Etat? Driss Lachgar n'attend rien et de personne.

nourdine 20/12/2007 11:50

في الحقيقة و في رايي و رأي جميع المغاربة الغيورين على هذا البلد يجب توقيف هذا الشخص الغريب المحسوب على الصحافة

Présentation

  • : Driss Lachguar إدريس لشكر
  • Driss Lachguar إدريس لشكر
  • : Blog de Driss Lachguar
  • Contact

Recherche

Actualités

Pages

Liens