Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 19:29

 

http://www.h24info.ma/maroc/politique/driss-lachgar-charge-deja-le-nouveau-gouvernement/6911

Un gouvernement pléthorique et "négocié en coulisses", une approche genre "dévoyée": le premier secrétaire de l'USFP et farouche détracteur d'Abdelilah Benkirane attaque le nouvel Exécutif.

Maintenant que le nouveau gouvernement Benkirane est officiellement nommé, et en tant que parti de l'opposition, que pensez-vous du casting?

Ce gouvernement s’est fait désirer et il est clair qu'il a été négocié en coulisses. Le chef du gouvernement a voulu tout gérer de manière individuelle, sans même en référer à ses alliés. De plus, les Marocains espéraient de grands pôles ministériels et au lieu de cela, nous assistons à des nominations faites dans le seul but de satisfaire les sensibilités partisanes, et je dirais même personnelles. Pire, un ministère comme l’Habitat a été partagé entre deux chefs de parti: Mohand Laenser et Nabil Benabdellah. C'est dire...

Vous critiquez donc le caractère pléthorique des ministères. Mais l’USFP n’avait-elle pas fait de même avant? Finalement, un gouvernement politique dans le cadre d’une alliance entre plusieurs partis est obligé de satisfaire les différents alliés...

Ce n’est pas comparable. Les anciens gouvernements n’avaient pas la Constitution de 2011. Le Premier ministre était réduit au rôle de simple fonctionnaire. Aujourd’hui, le chef de gouvernement a de véritables prérogatives. C’est comme si le 20-février, le discours du 9 mars et la nouvelle Constitution n’avaient jamais existé. Vous dites qu’il s’agit d’un gouvernement politique. Comment expliquer alors qu’un ministre chassé de son parti retrouve un maroquin ministériel?
 
Parmi les nouveaux membres du gouvernement, il y a des noms comme celui de Moulay Hafid Elalamy, dont on ne connaissait pas les affinités avec le RNI. Selon votre raisonnement, s'agit-il là encore  d'un retour en arrière?

A l’USFP nous disposons de 30.000 sympathisants. Les connaissez-vous tous? Qui vous dit que Moulay Hafid Elalamy n’est pas sympathisant du RNI? Sa nomination est sous la responsabilité de celui qui en a proposé le nom, en l’occurrence Salaheddine Mezouar. Ce dernier n’a fait qu’exercer son droit partisan. Ce qui m’intéresse, ce n’est pas cela, mais la représentativité institutionnelle. Qui a proposé El Ouafa? Sous quelle étiquette? Ce n’est pas normal.
 
Ce nouveau gouvernement a tout de même enfin qui rendu justice aux femmes, ne serait-ce que partiellement, avec 6 nominations…

L’approche genre, qui est une bonne idée en soi, a été dévoyée. Une seule femme hérite d’un véritable ministère, les autres sont ministres déléguées, et parfois à des postes qui suscitent des questionnements. Nous pensions que le secteur de l’enseignement supérieur ne méritait pas un département dédié et voilà que ce gouvernement invente encore plus de ministères délégués!

Partager cet article

Repost 0
Published by Driss Lachguar - إدريس لشكر - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Driss Lachguar إدريس لشكر
  • Driss Lachguar إدريس لشكر
  • : Blog de Driss Lachguar
  • Contact

Recherche

Pages

Liens