Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adieu Si Abderrahmane, adieu l’homme politique sage et raisonnable, l’homme d’Etat intègre, le leader rassembleur et l’homme avenant

L’oraison funèbre dédiée par Driss Lachguar à l’âme du regretté Abderrahmane El Youssoufi.
Lors des obsèques du regretté Abderrahmane El Youssoufi, le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, par respect des mesures dictées par l’état d’urgence sanitaire, s’est abstenu de prononcer l’oraison funèbre de circonstance. Dont nous vous proposons par ailleurs la teneur. 


« Tu peux annoncer une heureuse issue à ceux qui souffrent avec patience, à ceux qui, lorsqu’un malheur s’abat sur eux, disent : Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons ! » C’est sur ceux-là que Dieu étendra sa bénédiction et sa miséricorde. (Coran)
C’est le cœur serré, chargé de douleur que tous les Ittihadies et Ittihadis, tout le peuple marocain, les mouvements socialistes et des droits de l’Homme disent aujourd’hui adieu à l’un des symboles de la résistance nationaliste authentique, un militant dévoué pour la liberté, la démocratie et les droits de l’Homme, un dirigeant politique socialiste et progressiste distingué et un homme d’Etat qui a laissé son empreinte dans l’histoire du Maroc moderne, le Moujahid, Maître Abderrahmane El Youssoufi.
Cher frère Si Abderrahmane,
A travers ces adieux, c’est à un nationaliste sincère qui a résisté et combattu pour la liberté et l’indépendance de son pays et à l’un des hommes les plus en vue des mouvements populaires de libération au Maghreb, en Afrique et dans le monde que nous disons adieu.
C’est aussi au militant syndicaliste qui a grandement contribué à la mise sur pied du mouvement syndicaliste marocain et qui s’est consacré au soutien des prolétaires et des populations vulnérables que nous disons adieu.
C’est également au brillant journaliste qui a marqué l’histoire de la presseittihadie et nationale par son audace et son engagement au service de la vérité que nous disons adieu.
Comme à l’éminent bâtonnier convaincu de la noblesse de la mission de l’avocat dans sa défense de la vérité et du droit.
Au défenseur infatigable des droits de l’Homme qui justement a fait une première priorité de la question des libertés et des droits de l’Homme.
Et c’est aussi à l’homme politique sage et raisonnable, à l’homme d’Etat intègre, au leader rassembleur et à l’homme avenant que nous disons adieu.
Cher frère Abderrahmane, compagnon de lutte de Mehdi et Omar et successeur d’Abderrahim Bouabid,
Tu as été un symbole du nationalisme marocain sincère, un symbole aussi d’une unité du Maghreb imprégnée du sang des martyres de la libération, du nationalisme arabe pour une même destinée et du soutien au peuple palestinien comme tu as été un symbole à l’international d’un progressisme au service de la paix et de la libération.
Durant ton si long parcours, tu as eu à subir les affres de la détention et de l’exil ainsi que la douleur de nombreuses victimes, tes compagnons de lutte.
Tu as répondu à l’appel de la nation en portant les armes pour sa libération, comme tu as déployé d’inestimables efforts pour sa démocratisation et sa modernisation, de même que tu n’as pas hésité à répondre positivement à l’appel de la sauver.
Tu as su incarner sincérité, bravoure et fidélité.
Tu as assumé tes responsabilités avec un dévouement rarissime.
Nous te pleurons aujourd’hui tout en nous soumettant à la volonté divine.
Puisse Dieu avoir ton âme en sa sainte miséricorde, toi le Moujahid, le leader et l’Homme.
Notre frère et notre leader, paix à ton âme. Puisse le Tout-Puissant te récompenser pour ce que tu as fait pour ton parti,  ton pays et l’humanité entière.
Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons. 

Adieu Si Abderrahmane, adieu l’homme politique sage et raisonnable, l’homme d’Etat intègre, le leader rassembleur et l’homme avenant
Tag(s) : #Actualités