Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Premier secrétaire de l’USFP reçoit le groupe d’amitié parlementaire Mexique-Maroc

Driss Lachguar : Le Plan d’autonomie, seule solution politique à la question du Sahara

Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a reçu, récemment au siège central du parti à Rabat, une délégation du groupe d’amitié parlementaire Mexique-Maroc, composée de trois grands partis du Mexique.
Cette rencontre a été l’occasion pour Driss Lachguar de s’entretenir avec la présidente dudit groupe Maria Del Carmen Bautista Pelaez et le président de la Commission des relations extérieures, Alfredo Fimat Banayos. Les entretiens ont porté sur les moyens de renforcer les relations bilatérales, ainsi que sur les possibilités d’ouvrir de nouveaux horizons de collaboration sur les plans politique et partisan.
Le Premier secrétaire de l’USFP a saisi cette rencontre pour faire part à ses convives de l’intérêt que porte le Maroc au Mexique, à travers les efforts fournis par ce pays en vue de recouvrir son indépendance ou d’édifier son intégrité en se basant sur la diversité et la pluralité qui le caractérisent. Annonçant, à cet effet, qu’il y a une grande similitude avec le Maroc qui se distingue par le pluralisme et la diversité culturelle et linguistique du fait que le Royaume est à identités islamique, arabe, amazighe, hassanie et africaine.
Driss Lachguar n’a pas manqué de rappeler que depuis le retour du Maroc à l’UA, il a consolidé son emplacement politique et économique sur la scène africaine, grâce aux relations privilégiés qu’il entretient avec de nombreux pays du continent, et ce sur les plans politique ou de collaboration dans les domaines économique et de développement.
Le Premier secrétaire a évoqué également les fortes relations qui lient le Maroc à l’Europe grâce au statut avancé dont bénéficie le Royaume, en plus des accords de libre-échange signés avec de nombreux pays avancés, à commencer par les Etats-Unis d’Amérique.
Fort de ses relations économiques et politiques sur les scènes régionale, continentale et internationale, le Maroc bénéficie d’une place de choix dans l’élaboration de ses prochaines relations via l’instauration de coopération économique et politique fructueuse et distinguée, a-t-il dit.
En ce qui concerne l’intégrité territoriale, Driss Lachguar a réitéré la position ferme du Maroc qui avait présenté le Plan d’autonomie, seule solution politique à la question du Sahara. L’ONU a considéré l’initiative marocaine comme une solution politique crédible, réaliste et durable basée sur le consensus. Ajoutant que la force des pays réside désormais dans leur unité et non pas dans la création de petites entités ne pouvant garantir leur sécurité ni leur stabilité. Des entités qui constituent des zones de tension, permettant la prolifération du crime organisé et du terrorisme, ce qui menace la paix à travers le monde.
Le Premier secrétaire a appelé les membres du groupe d’amitié parlementaire Mexique-Maroc à effectuer une visite dans les provinces du Sud du Royaume pour se faire, de visu, leur propre idée sur l’état des lieux et le développement que connaît le Sahara marocain dans tous les domaines.
Pour sa part, la présidente de la délégation parlementaire mexicaine a passé en revue l'expérience démocratique du Mexique, et les récentes élections mexicaines, qui ont été marquées par la forte participation des Mexicains au vote et le choix de jeunes élites politiques pour diriger le pays, soulignant que le pays a changé et a pu assurer des réalisations majeures grâce à ce qu'elle a appelé « la révolution des consciences ».
Elle a souligné que le Parlement mexicain a, pour la première fois, une majorité de gauche, et comprend 50 % de femmes parlementaires, expliquant comment le parti "Morena" qui gère actuellement le pays a réussi à gagner le pouvoir en six ans, et qu’il a initialement commencé à travailler en tant qu'association, puis il s’est transformé en un parti politique. Selon elle, il s’est appuyé sur la presse écrite tout au long du processus électoral pour convaincre le peuple mexicain de son programme politique et électoral.
M. Fimat Banayos a, pour sa part, affirmé à la même occasion que le projet d'autonomie du Maroc est une solution intelligente et fiable comme solution politique consensuelle dans le cadre des Nations unies afin de parvenir à un règlement définitif de ce conflit.
Il convient de rappeler que le Premier secrétaire du parti  était accompagné lors de cette réunion des membres du Bureau politique, Amina Talbi, Badia Radi, Ahmed Abouh, du membre du Conseil national du parti, Ahmed El Aked, ainsi que du secrétaire général de la Chabiba ittihadia, Abdellah Sibari.

A.R

Le Premier secrétaire de l’USFP reçoit le groupe d’amitié parlementaire Mexique-Maroc
Tag(s) : #Actualités