Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Driss Lachguar appelle à un débat sérieux sur la révision des lois électorales

Que l’on cesse de se laisser obnubiler par les discours nihilistes

 

L’USFP a depuis toujours clamé que les banques participent au développement en facilitant l’accès aux crédits

Dans un entretien accordé au portail d’information « Le360 » et mis en ligne dimanche dernier sous la rubrique « Grand Format », le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a loué les Hautes directives données par S.M le Roi Mohammed VI aux banques pour qu’elles s’impliquent davantage dans la dynamique de développement de notre pays.
« C’est l’aboutissement d’un long débat sur ce sujet au sein de la société. Il faut se rappeler que toutes les interventions de l’USFP mettent l’accent sur la nécessité de voir les banques participer au développement de notre pays en facilitant l’accès aux crédits à tous les citoyens », a-t-il précisé.
Il s’est, en outre, inscrit en faux contre les discours nihilistes et pessimistes qui « ne voient que la moitié vide du verre », soulignant que lorsqu’on veut évaluer la situation au Maroc, il faut le faire par rapport à d’autres pays tels que les pays africains qui ont obtenu leur indépendance en même temps que le nôtre ou avec les pays arabes dont la plupart connaissent une instabilité politique. « Vous voyez ce qui se passe actuellement dans le monde arabe. Certains Etats se sont effondrés et l’anarchie, le sous-développement, la famine et  les guerres règnent dans d’autres et vous dites que rien n’a été fait dans notre pays », a martelé le Premier secrétaire du parti de la Rose. Et d’ajouter : « L’Europe et les Etats-Unis considèrent le Maroc comme un modèle dans la région et dans le tiers-monde ».
« L’USFP est un acteur essentiel de l’échiquier politique national », a-t-il mis en avant, soulignant que celui-ci prend activement part à tous les débats concernant les grandes problématiques nationales (nouveau modèle de développement, assises de la fiscalité, enseignement, etc). « Il faut comparer, à titre d’exemple la loi-cadre sur l’enseignement avec le mémorandum adressé par l’USFP au Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique. Ce dernier a répondu favorablement à nos propositions comme celle concernant l’égalité linguistique dont notre mémorandum a été, le seul, à défendre. Nous avons également préconisé que l’école publique ait le même programme que les écoles privées pour qu’il y ait une égalité entre tous les citoyens», a-t-il précisé.
Dans le cas des terres soulaliyates, Driss Lachguar a affirmé que l’USFP avait une position claire à leur propos. «Nous avons refusé de céder ces terres aux sociétés. Nous étions aux côtés des personnes nécessiteuses et démunies et nous considérons que la décision de S.M le Roi est d’essence  socialiste car elle donne la terre aux démunis », a noté le Premier secrétaire du parti de la Rose.
Concernant les échéances électorales, il a appelé à un débat sérieux entre toutes les parties concernées pour réviser les lois électorales, tout en espérant que le scrutin puisse avoir lieu en une journée de milieu de semaine, et non plus un vendredi.
Il a également affirmé qu’il ambitionne de resserrer les rangs socialistes en promettant la victoire aux législatives de 2021.
S’agissant des alliances postélectorales notamment avec le PJD, Driss Lachguar a considéré que tous les partis de l’échiquier politique sont des partis nationaux. « Nous sommes ouverts à tout le monde», a-t-il  indiqué en affirmant que « le plus important, c’est de se mettre d’accord sur le programme gouvernemental ».
Il a, par ailleurs,  réitéré le fait qu'il ne briguera pas un autre mandat à la tête du parti.

Mourad Tabet

Tag(s) : #Actualités