Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 10:27

Pour garantir une réelle transition démocratique, il est nécessaire d’avoir une troisième alternance qui va de pair avec l’étape politique actuelle, et ce après la première expérience menée par Si Abderrahmane El Youssoufi et la seconde survenue après l’adoption de la Constitution 2011. C’est ce qu’a annoncé à Rabat le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, lors d’une rencontre organisée mardi par l’Institution socialiste des études et de réflexion, «Al Machrouaa» dans le cadre de ses débats ramadanesques.
Il a saisi cette occasion pour souligner que le Conseil constitutionnel a rendu justice à l’USFP en annulant les résultats de 12% des sièges de la Chambre des conseillers, soit 15 conseillers des 120 députés.
Dans ce cadre, le Premier secrétaire du parti a émis le souhait de voir le gouvernement procéder au renouvellement de ces listes électorales, tout en évoquant le mémorandum des partis de l’opposition adressé à ce sujet au chef du gouvernement. Par ailleurs, il a tenu à rappeler que la déclaration du ministre de l’Intérieur devant la Chambre des conseillers concernant le nombre d’inscrits par voie électronique (500 mille selon Hassad et 300 mille selon El Omari) exige la révision des listes électorales, sinon le pays se dirigera inéluctablement vers des élections complètement falsifiées, portant ainsi atteinte à la crédibilité de l’ensemble de l’opération électorale.
S’agissant des alliances que l’USFP pourrait établir avec d’autres partis politiques, Driss Lachguar a indiqué que les futures alliances seront dictées par les résultats issus des urnes et le nombre de sièges obtenus.
Par ailleurs, et concernant la liberté d’expression et de conscience, l’invité de l’Institution socialiste des études et de réflexion a tenu à préciser que les vrais droits et libertés sont ceux pour lesquels l’USFP a milité depuis des décennies, et ce en vue de défendre les nobles valeurs qui garantissent la dignité de l’être humain et de lutter contre l’injustice et le despotisme.
Driss Lachguar a profité de cette occasion pour déclarer que l’égalité prônée par les femmes constitue une revendication prioritaire pour l’USFP et que la cause féminine a été soutenue et défendue, depuis longtemps, par le parti de la Rose, tout en rappelant dans ce cadre, l’opposition farouche du camp conservateur au Plan d’intégration de la femme au développement, à la révision de la Moudawana et du Code de la nationalité.
Toujours à propos des libertés, le Premier secrétaire a fait savoir que la liberté d’expression dans la presse écrite et audiovisuelle est en nette régression; mais heureusement que la révolution numérique via les réseaux sociaux est là pour contrer les détracteurs de cette liberté.
Il y a lieu de souligner que le directeur exécutif de l’Institution socialiste des études et de réflexion, «Al Machrouaa», Mohamed Derouiche a prononcé une allocution à l’ouverture de cette rencontre animée par Rachid Fekkak, et les journalistes Fatima Nouwali, Redouane Ramdani et Youssef Bajaja.

http://www.libe.ma/Driss-Lachguar-Pour-garantir-une-reelle-transition-democratique-une-troisieme-alternance-allant-de-pair-avec-l-etape_a75964.html

Le Conseil constitutionnel a rendu justice à l’USFP en annulant les résultats de 12% des sièges de la Chambre des conseillers

Partager cet article

Repost 0
Published by Driss Lachguar - إدريس لشكر
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Driss Lachguar إدريس لشكر
  • Driss Lachguar إدريس لشكر
  • : Blog de Driss Lachguar
  • Contact

Recherche

Actualités

Pages

Liens