Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 20:01

http://www.libe.ma/%E2%80%8BDriss-Lachguar-au-IIeme-Congres-provincial-de-Rhamna_a61858.html

L’USFP est déterminé, plus que jamais, à parachever le processus de la restructuration et de l’organisation de ses appareils et organes. En effet, les Congrès provinciaux qui se tiennent à un rythme soutenu attestent de la volonté des dirigeants du parti à consolider les structures de l’USFP et à se préparer au mieux aux prochaines échéances électorales.
Après la tenue de pas moins de trois Congrès provinciaux le week-end dernier, dimanche c’était au tour de la ville de Benguerir d’abriter le IIème Congrès de Rhamna qui a eu pour thème « L’USFP, parcours militant en vue de relever le défi démocratique et de développement à Rhamna ».
A l’ouverture des travaux du Congrès, le Premier secrétaire du parti, Driss Lachguar, a tenu à déclarer que le Maroc se trouve aujourd’hui devant deux projets différents, un qui tire le pays vers l’arrière et un autre qui le propulse au-devant de la scène.
Tout en soulignant que l’USFP, aux côtés de ses alliés, a été à la tête de ceux défendant le projet susceptible de faire progresser le pays, il a fait savoir que les autres sont tenus de reconnaître la légitimité historique de l’USFP quant à la défense de ce projet progressiste et moderniste. Et de poursuivre que l’USFP n’est pas né en périodes d’élections, mais qu’il existe bel et bien depuis les années de plomb et que nombre de ses militants ont connu lors des années 1970 et 1980 les affres de la détention arbitraire, de la torture et de l’exil, et ce au moment où la politique était un moyen de défendre l’intérêt général du pays. Malheureusement, une certaine politique se veut désormais barbue avec un accoutrement afghan qui n’a aucun rapport avec les valeurs et les traditions de la société; de même que des intermédiaires politiques sont nés de nulle part à travers ce qu’ils appellent la bienfaisance, a-t-il fait savoir.
S’agissant de l’alternance politique, Driss Lachguar a indiqué que les peuples, par nature, aspirent au changement et l’expérience du voisin espagnol en est la meilleure preuve dans ce sens lorsque les socialistes ont succédé pendant deux mandats à Franco et ont pu mener le pays vers la modernité, la démocratie et la prospérité économique. Dans ce cadre, et il a tenu à rappeler l’entrée de l’USFP en 1998 au gouvernement d’alternance et cette expérience qu’Abderrahmane Youssoufi a menée de main de maître, malgré la conjoncture économique et sociale très difficile, évitant au pays la crise cardiaque.
Par ailleurs, Driss Lachguar a saisi cette occasion pour souligner que le gouvernement Benkirane manque de volonté de procéder aux réformes nécessaires à tous les niveaux, en dépit des larges prérogatives dont il dispose grâce à la Constitution de 2011 et la conjoncture internationale qui lui est favorable.
Le Premier secrétaire a évoqué également le gel par Benkirane du dialogue social qui a été pourtant institutionnalisé à l’époque du gouvernement d’alternance et son désengagement quant aux accords concernant les diplômés chômeurs. De même qu’il a tenu à mettre l’accent sur le boycott des syndicats des défilés du 1er Mai de cette année, une première dans l’histoire du Maroc, en signe de protestation contre la politique de marginalisation du gouvernement Benkirane qui persiste à faire la sourde oreille aux revendications légitimes de la classe ouvrière. Concernant le rôle des partis de l’opposition au Parlement, Driss Lachguar a fait remarquer que le gouvernement tente par tous les moyens de l’empêcher de jouer son rôle constitutionnel, à savoir contrôler l’action de l’Exécutif, et que désormais l’opposition n’acceptera plus ce genre de comportements.
Pour mettre fin à cette situation d’absurdité et de confusion et sortir le pays de la crise, la seule issue est le départ de Benkirane et de son gouvernement ainsi que l’organisation d’élections anticipées, car le chef de l’Exécutif est en train de mener le Maroc droit vers l’inconnu, a-t-il conclu.
A l’issue des travaux du Congrès, Ahmed Chbaik a été élu par les congressistes à la tête du secrétariat provincial de Rhamna.

Au IIème Congrès provincial de Rhamna

Partager cet article

Repost 0
Published by Driss Lachguar - إدريس لشكر
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Driss Lachguar إدريس لشكر
  • Driss Lachguar إدريس لشكر
  • : Blog de Driss Lachguar
  • Contact

Recherche

Pages

Liens